Isolation thermique​

Qu'est-ce qu'une isolation thermique ?

Il s’agit d’un ensemble de techniques mises en œuvre pour limiter les déperditions caloriques, c’est-à-dire ralentir les flux calorifiques allant de l’intérieur des locaux (chauffés) vers l’extérieur quand la température extérieure est inférieure à la température intérieure.

L'importance d'une bonne isolation

Une bonne isolation thermique va permettre de ralentir les déperditions caloriques entre l’extérieur et l’intérieur d’une habitation.

Il existe deux isolations distinctes

  • Isolation thermique intérieure (ITI)
  • Isolation thermique extérieure (ITE)

1. Isolation thermique par intérieure

L’ITI consiste à poser un isolant sur l’ensemble des murs intérieurs, il existe deux cas :

  • la rénovation : le but étant d’isoler tout en gardant l’existant,
  • le neuf : appliquer les normes, notamment la RT 2012.

Les principaux matériaux utilisés sont le :

  • Polystyrène expansé : l’isolation est effectuée par expansion à la vapeur d’eau des billes de polystyrène, pour former un isolant à structure cellulaire fermée et rempli de pentane.
  • Polystyrène extrudé : commercialisé sous forme de tableau, il s’agit de billes de monomère styrène mélangées et extrudées avec un agent gonflant (CO2 pour les performances thermiques courantes ou du gaz HFC pour les performances thermiques supérieures.
  • Polyuréthane : à partir de moussage qui assure l’étanchéité à l’air de l’isolant et la pérennité de ses performances thermiques.
  • Laine minérale (la plus utilisée) : un habitat isolé avec 100 m2 entraîne une réduction de 3 tonnes de CO2 par an.

2. Isolation thermique par extérieure

Dans le cas de l’ITE,  il faut appliquer la norme RT 2012 qui a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments. Elle est réalisée par la pose d’un isolant sur l’ensemble des murs extérieurs. Cet isolant est recouvert d’un enduit ou d’un bardage.

Les principaux matériaux utilisés dans l’ITE sont le :

  • Polystyrène,
  • Polyuréthane.
  • La réglementation thermique - RT 2012 fixe trois exigences

    1. Efficacité énergique minimale du bâti dans son ensemble afin de promouvoir la conception bioclimatique des bâtiments, qui vise à limiter les déperditions tout en optimisant les apports gratuits.
    2. Consommation énergétique globale des équipements divisée par 3 par rapport à celle de la RT 2005 passant de 150 à seulement 50 hWh/m/an.
    3. Confort d’été minimal pour parer aux fortes chaleurs prolongées.

    NOS CLIENTS ONT AUSSI LU